I. Un monde hyper réaliste

LE MEILLEUR MMORPG DU MONDE

LE MEILLEUR MMORPG DU MONDE

Black Desert est un jeu qui teste les limites du genre MMORPG en implémentant des graphismes et une bande son remastérisés. Profitez de contenus de jeu variés comme les guerres de conquête/géoconflits ou des contenus de profession tels que l'exploration, le commerce, la pêche, le dressage, l'alchimie, la cuisine, la récolte, la chasse et bien plus ! Faites l'expérience de tout cela dans un monde ouvert, vaste et somptueux.
Voici Black Desert, le jeu de rôle MMO nouvelle génération.

LE MEILLEUR MMORPG DU MONDE

II. Une aventure pour dévoiler les secrets de l'ancienne civilisation

Histoire de Black Desert

Univers

Univers
Les "Pierres noires" représentent une source d'énergie incommensurable. Ces pierres sont à l'origine du développement de l'ancienne civilisation mais sont également la cause de son effondrement car leur énergie était telle qu'elles ont corrompu les esprits des Anciens. Ces pierres sont couramment trouvées dans les contrées arides du désert situé entre deux nations en guerre : Calpheon, le royaume du commerce et Valencia, la monarchie absolue. Les habitants de Calpheon appellent cette zone le "Désert noir" à cause des pierres noires qui s'y trouvent et pour lesquelles ils se sont lancés en guerre. À Valencia, les habitants l'appellent le "Désert rouge", à cause du sang des innombrables soldats tombés au combat là-bas. Au milieu de cette guerre acharnée entre ces deux grands royaumes, vous, aventurier, allez partir à la découverte des secrets cachés de l'ancienne civilisation, des mystères des pierres noires et des mémoires perdues. N'attendez plus. Commencez dès maintenant votre aventure épique dans le monde fabuleux et fascinant de Black Desert.

Histoire de Calpheon

Histoire de Calpheon
Les marchands de Valencia qui faisaient des allés et venus en traversant le désert, furent à l'origine de la peste noire. Cette maladie décima plus de la moitié de la population du continent occidental, où se situent les cités de Calpheon, Keplan, Heidel et Olvia.
Elle fut impitoyable et n'épargna personne. Tous ceux affectés par cette terrible maladie virent leur peau se noircir affreusement. De peur qu'une contamination générale ne se produise, les dirigeants de Calpheon chassèrent en dehors du château tous ceux qui étaient suspectés d'être infectés. #1 Année 235 du calendrier élionien Aucune exception ne fut faite. Même les nobles et les prêtres furent forcés d'abandonner leurs enfants. Ceux qui vivaient à l'extérieur des murailles du château connurent également une mort abominable. Tous ces corps sans vie furent brûlés pour éviter que l'horrible maladie se propage. Cette épidémie finit par disparaître naturellement au fil du temps. Cependant son passage laissa des traces indélébiles sur les habitants les plus défavorisés. Cette épidémie permit à tout le monde de réaliser que les pauvres et les nobles n'étaient pas si différents les uns des autres et que toutes les prières faites envers Elion avaient été futiles.
Les nobles de chaque pays qui avaient survécu au terrible fléau n'avaient qu'une seule idée en tête : préserver leurs titres et leurs pouvoirs. Ils se réunirent pour choisir un ennemi commun, un bouc émissaire... et ce fut Valencia qui fut "élu". Ce sont d'abord les prêtres élioniens qui commencèrent à répandre de fausses rumeurs comme quoi Valencia aurait été responsable de la naissance du fléau, ce dernier ayant été le résultat d'une manipulation interdite de l'alchimie sur les cristaux noirs. Les rois ajoutèrent que le Désert noir se devait d'être annexé et contrôlé de façon à empêcher l'apparition d'une catastrophe similaire dans le futur. Ils firent également la promesse aux classes précaires que tout travail mérite rémunération.
Ces dernières commençaient à réaliser la valeur du travail qu'elles avaient fourni jusqu'alors gratuitement. Une alliance fut mise en place rapidement et c'est ainsi que la longue et sanglante guerre entre Calpheon et Valencia commença.
#2 Année 236 du calendrier élionien

Il suffisait d'arpenter la grande route de Valencia et d'observer tous les cadavres des habitants parsemés un peu partout pour se rendre compte à quel point la situation était grave à travers le pays. Les prêtres commencèrent à être la cible de violente critiques concernant leurs fausses accusations et la réputation de l'Église élionienne en prit un grand coup. Mais la guerre était un motif suffisant pour la revanche. Les expéditions répétitives de l'alliance permirent à Mediah d'émerger en tant que grande puissance. Située au milieu du continent, Mediah, qui basait son économie sur le commerce et l'échange, sut se créer une fortune conséquente en grande partie grâce à son statut de fournisseur en ressources et denrées pour l'alliance en temps de guerre. S'ajoutèrent aux armes fabriquées à Calpheon, des armes à feu et des canons, ce qui entraîna le développement de l'exploitation du minerai de fer. Comme on dit : "Savoir c'est pouvoir".
Les cristaux noirs furent une source d'énergie importante à Valencia qui les utilisaient pour survivre aux nuits glaciales du désert et apporter certains soins. C'est pour cette raison que l'alliance effectua de nombreuses expéditions pour extraire et transporter une énorme quantité de ces cristaux noirs. Tout cela fut bénéfique pour Mediah. Ils informèrent l'alliance qu'ils avaient besoin de l'énergie de ces cristaux pour faire fondre le fer et fabriquer de la poudre à canon. Cependant, ni Valencia ni Calpheon n'avaient idée à l'époque de la réelle valeur de ces cristaux noirs. Mediah accumulait les cristaux noirs à prix modique et bientôt des cités aux larges murailles furent construites sur le territoire. Le roi de Valencia, Imur Nesser, qui était considéré à cette époque comme le diable incarné apportant destruction et désolation, devint également célèbre pour s'être moqué de l'alliance notamment à cause du fait que Calpheon n'avait jamais posé les pieds dans le château de Valencia, malgré toutes les rebellions et insurrections auxquelles le pays avait dû faire face. La guerre fit rage pendant 30 ans jusqu'à la dernière expédition où la terrible tempête de sable enterra définitivement le roi de Calpheon, Dahad et son armée sous les dunes de l'immense Désert noir.
#3 Année 267 du calendrier élionien La tempête de sable se leva à nouveau. Elle enterra les troupes de l'expédition militaire et décima les villes du désert tandis que les tsunamis dévorèrent les navires amarrés dans les villes portuaires. Le sol des hautes terres fut balayé par des pluies torrentielles, et les typhons en modifièrent radicalement le relief. Au-delà du désert, dans les régions tropicales, la sécheresse craquela les terres profondément. D'un côté, la peste noire changea les hommes et les femmes, d'un autre côté les catastrophes naturelles transformèrent le monde entier. Après avoir chassé de force les Nagas, les Fogans firent des marais de Serendia leur nouveau territoire. Au même moment, les orcs et les ogres migrèrent en masse à la recherche de nouvelles terres où s'installer. Quant aux barbares qui vivaient dans le sud de Mediah et dont le territoire se réduisait peu à peu, ils profitèrent de l'effondrement de l'expédition militaire pour se déplacer et s'installer vers le continent. Ils ne se privèrent pas de piller tout ce qu'ils pouvaient et tout cela ne fit qu'empirer une situation déjà catastrophique pour les survivants de la région. Depuis longtemps, les habitants avaient été habitués à vivre chacun dans leur territoire, et bien que cette barrière culturelle soit brisée par ces terribles événements, la communication entre les humains et les barbares était toujours difficile. Cependant, est-ce que ce rapprochement forcé aurait pu représenter un espoir d'établissement de trêve ou de commun accord ? Quoi qu'il en soit les barbares et le peuple indigène commencèrent à vivre ensemble et toutes ces histoires d'alliances ou d'expéditions militaires n'étaient plus que du passé.
#4 Année 275 du calendrier élionien

Mediah était un intermédiaire essentiel permettant aux cités de Keplan, Heidel et Olvia de commercer avec Valencia. Il n'y avait pas d'autres solutions envisageables car les ressources et denrées s'amenuisaient dues à l'expédition. Même Calpheon finit par se plier aux demandes pressantes des prêtres élioniens et signa une déclaration d'entente commerciale. Les terres de Mediah furent complètement métamorphosées 10 ans après l'expédition. Les barbares occupaient la partie sud, et des soldats occupaient les forteresses de la partie nord. Ils étaient armés de fusils et canons, et surveillaient les marchands. Malgré ces tensions internes, Mediah était en pleine effervescence : il suffisait de voir toutes les cheminées crachant de la fumée ainsi que les nombreuses nouvelles installations occupant la région. Les marchands de Calpheon, stupéfaits par cette transformation éclair, menèrent des recherches à Mediah dans l'espoir de découvrir le secret d'une telle métamorphose mais en vain. En réalité la réponse se trouvait dans le Désert noir.
En effet, les soldats de Valencia étaient déployés dans la région et cela représentait la preuve irréfutable qu'ils s'efforçaient de protéger quelque chose de grande valeur.
Les alchimistes de Calpheon réussirent à mettre la main sur les cristaux noirs et découvrirent pourquoi les armes fabriquées à Mediah étaient soudainement devenues si puissantes. Finalement, l'histoire racontée par les prêtres sur les pierres magiques ne fut pas totalement mensongère. La découverte de la véritable valeur de ces cristaux noirs finit par se répandre à travers toutes les terres de Keplan, Heidel et Olvia.

Chaque pays commença alors ses propres recherches pour accaparer les précieux cristaux noirs. Bien que ce soit dans les montagnes rocheuses de Keplan que les premiers cristaux noirs furent découverts, la combustion fut difficile car ils manquaient de pureté. Mediah en achetait tout de même en grande quantité car la fonte de fer nécessitait un niveau de chaleur très élevé que la puissance de combustion du charbon ne pouvait pas atteindre. De plus, Valencia ayant interdit la vente de cristaux noirs, Mediah fut forcé de trouver un autre moyen pour s'en approvisionner.
Peu après, des cristaux noirs furent découvert à Serendia. Les petits cailloux que possédaient les Nagas furent en réalité des cristaux noirs. Leur pureté était telle que les marchands de Mediah étaient prêts à risquer leur vie pour effectuer le long périple jusqu'à ces terres, dans le seul but de pouvoir examiner ces cristaux. L'ouverture de cette nouvelle ère des cristaux noirs rendit les dirigeants de Calpheon de plus en plus anxieux. Ils avaient beau chercher dans toutes les parcelles de terre de leur royaume, il n'y avait pas l'ombre d'un cristal noir. Il était évident qu'en laissant perdurer la situation, Calpheon, qui se considérait comme la nation dirigeante du continent Est, se retrouverait reléguée au simple rang de puissance moyenne. Ceci n'était évidemment pas envisageable pour une nation aussi fière de sa puissance et attachée à son réseau d'influence. Les classes les plus défavorisées représentaient un réel problème également. Le nombre d'habitants diminuait peu à peu dû aux différents événements qui s'étaient produits aux fils des années, que ce soit le fléau de la peste noire, la guerre, les catastrophes naturelles et les pillages incessants des barbares. Tous ces événements tragiques épuisèrent les habitants aussi bien physiquement que psychologiquement. Les dirigeants de Calpheon savaient qu'ils se devaient de fournir une certaine compensation pour que ces habitants entrent dans l'armée.
Le jeune roi de Calpheon Guy Seric, trouva une solution : il réussit à persuader les prêtres élioniens de financer la campagne de guerre pour la gloire d'Elion. En plus de cela, il promit aux marchands de Calpheon l'autorisation au recours de soldats, dans le but pouvoir concurrencer les marchands de Mediah. La guerre finit par éclater à nouveau, résultat de l'envie et la cupidité démesurées pour ces cristaux noirs.
#5 Année 276 du calendrier élionien Calpheon lança sa grande campagne, la "Route vers Serendia" et Keplan fut la première cité à en subir les conséquences. Mais à Heidel, se trouvaient Cliff et Armstong, des figures célèbres même au sein de la troupe de campagne de Calpheon. Personne n'était à l'époque capable d'arrêter ces deux généraux qui avaient assis leur position à l'avant-poste de Serendia. Le roi de Calpheon, Guy Seric, mit en place un front d'attaque et envoya 300 soldats d'élites à Balenos. Le château d'Heidel se trouvait sur la rivière qui séparait les plaines de Balenos et de Serendia. Les soldats d'élites de Calpheon profitèrent de la nuit pour attaquer par surprise les soldats d'Heidel en passant par la rivière à l'aide de navires rapides. Cliff fut immédiatement alerté de l'attaque et prit avec lui un groupe constitué de ses meilleurs soldats pour repousser les envahisseurs. Mais au moment où il arriva au château, il était déjà trop tard. Le château commençait déjà à s'écrouler sous les flammes infernales. Guy Seric, quant à lui, restait introuvable.
#6 Année 277 du calendrier élionien Les flammes engloutissant le Château d'Heidel ne furent que le début de la terrible offensive de Calpheon. De mal en pis, le roi Crucio fut capturé par Guy Seric qui envoya un émissaire vers Heidel, dans le but de passer un accord avec Cliff pour libérer le roi de sa captivité, sous trois conditions. Les conditions furent les suivantes : premièrement, les soldats affectés près de l'avant-poste seront limités à un certain nombre ; deuxièmement, tout commerce et échange devront passer par Calpheon et troisièmement, tous les cristaux noirs produits par Serendia appartiendront désormais de droit à Calpheon.
#7 Année 278 du calendrier élionien

Le roi Crucio retourna à Heidel après une année passée. Olvia capitula et fut mise sous la tutelle directe de Calpheon qui s'empara des mines de Keplan et construisit une usine d'extraction à Serendia pour extraire les cristaux noirs. Guy Seric n'était pourtant pas satisfait de la quantité de production actuelle et dirigea toute son attention vers le Désert noir où son père avait été enseveli par le sable. Il était certain qu'en s'appropriant le Désert noir, il deviendrait sans conteste l'homme le plus puissant du continent.
Cependant l'Alliance n'existait plus et sans l'aide d'Heidel, il était impossible de passer à travers Mediah. Comme il savait que Heidel ne suivrait pas son expédition, il décida de recruter un grand nombre de mercenaires. Cependant, un autre problème se posa, celui du coût de préparation de la guerre. Il n'eut pas la patience d'attendre que les cristaux noirs s'accumulent et finit par prendre une décision qu'il n'aurait pas dû prendre. Il augmenta les impôts pour financer ses plans de guerre et cela provoqua un vrai scandale auprès des classes populaires. Guy Seric appliqua également des impôts à l'Eglise d'Elion et les soldats des marchands retournèrent sous les commandements directs du roi.
#7 Année 281 du calendrier élionien Les ambitions du roi se sont avérées n'être qu'un pâle rêve sans substance. Le système féodal s'était effondré et les roturiers pouvaient désormais participer librement à de nombreuses activités économiques, marquant le début d'une nouvelle ère : celle du commerce et de l'échange. Les nobles, les prêtres et les roturiers n'avaient dorénavant plus à répondre aux décisions du roi. Des réformes furent organisées et mises en place pour créer un système gouvernemental ainsi qu'un parlement constitué des représentants de chaque classe.

Histoire de Serendia

Histoire de Serendia
La guerre n'avait aucun sens pour Crucio Domongatt. Il ne se considérait pas comme un servant d'Elion, à l'inverse du roi Dahad Seric et la révolte des citoyens semblait s'apaiser. De plus, il n'appréciait pas la manière dont le roi Dahad le traitait. #1 Année 265 du calendrier élionien Crucio, roi d'Heidel, couronné à l'âge de 37 ans, annonça à Calpheon que son pays ne prendrait plus part à l'expédition. Cette décision mit les prêtres de Calpheon dans une mauvaise posture.
En effet, de moins en moins de gens étaient séduits par la doctrine élionienne et cette nouvelle inattendue ne pouvait qu'affaiblir le pouvoir de l'Église déjà en déclin. À l'origine, les prêtres élioniens avaient eu pour idée de construire des chapelles d'Elion partout où ils allaient pour répandre la doctrine élionienne partout dans Valencia. Inquiets pour la suite des événements, ils menacèrent alors Crucio d'excommunication et tentèrent de convaincre Dahad. Crucio faisait face à un dilemme. Il ne voulait pas se lancer dans une guerre contre Calpheon et savait également qu'une bonne partie des soldats d'Heidel était composée de partisans de l'Église élioenne, fidèles au roi Dahad. Après la venue de nombreux émissaires, Crucio décida finalement de participer une nouvelle fois à l'expédition. En réalité, il semblait ne pas avoir le courage de surmonter le poids de ses responsabilités. De plus, Dahad lui affirma que cette expédition serait la dernière mais pour ne pas devenir l'objet de moquerie par la génération future, Dahad proposa de préparer une expédition de grande envergure pour se rendre jusqu'au château de Valencia. La préparation elle-même prit deux ans.
Pour Domongatt, se rendre dans le Désert noir était chose facile. Il connaissait le chemin sur le bout des doigts car il était habitué à y aller. Mais tout ne se passa pas comme il l'avait prévu. Le vent qui soufflait progressivement dès le lancement de l'expédition se transforma en tempête de sable une fois qu'ils étaient arrivés sur le territoire de Mediah. Le désert était encore loin. L'alliance forma un camp près des murs d'un château qui leur était inconnu, en attendant que le vent se calme. Il fallut attendre une semaine à l'expédition pour pouvoir enfin contempler le paysage de Mediah.

Qu'a-t-il bien pu arriver pendant ce laps de temps ? Même si les marchands rapportaient fréquemment des nouvelles, la métamorphose de Mediah était plus que surprenante. Des soldats étaient flanqués partout sur les murs de la cité et une fumée noire épaisse s'élevait du sol. De son côté, Dahad ordonna à l'expédition d'accélérer le rythme afin que la distribution des ravitaillements ne soit pas retardée. Au fur et à mesure que la longue ligne de soldats s'avança dans le Désert noir, un vent commença à souffler de plus en plus fort, ralentissant grandement leur progression. Étrangement, les soldats remarquèrent que des gouttelettes d'eau était mélangées à la brise. C'était plus que bizarre... depuis quand est-ce qu'on avait vu de la pluie dans le désert ?
C'est à ce moment-là qu'un des soldats vit un drapeau rouge au loin, ce qui signifiait que l'expédition s'approchait maintenant d'un des avant-postes de Valencia. Mais ils étaient toujours en plein milieu du Désert noir. Les prêtres élioniens qui accompagnaient l'expédition observaient le ciel et priaient, à la recherche d'un signe divin. Ils installèrent leur camp pour se confronter à un vieil ennemi, en dépit du vent qui redoublait d'intensité. Peu après, les ténèbres engloutirent les terres et une violente tempête s'abattit sur eux. Dahad n'était plus visible quand Crucio se réveilla, allongé dans un trou de sable. Un drapeau rouge déchiré en lambeaux était planté dans le sable à côté de lui, indiquant que Valencia avait peut-être subit des dégâts encore plus importants qu'eux.

Et qu'en était-il de l'expédition ? Malgré les lourdes pertes essuyées, Crucio remercia le ciel de l'avoir épargné. De sombres nuages commencèrent à se former autour de leur position une fois de plus. Crucio ainsi que le reste des survivants se dépêchèrent de battre en retraite. Cependant, les ouragans éclatant à répétition rendirent la progression de la troupe difficile. De mal en pis, les eaux du fleuve Demi montèrent à des niveaux anormalement élevés, leur bloquant le passage. Après un mois, un large delta s'était formé, permettant à Crucio de finalement traverser le fleuve Demi. Ses soldats étaient complètement épuisés par tous ces événements désastreux qui sonnèrent un glas anticipé à leur expédition. Pour leur exprimer la gratitude de la nation, le corps religieux de Calpheon décora les vaillants soldats de titres et récompenses. Ils revendiquèrent que Calpheon s'était assuré une victoire éclatante contre Valencia. En vérité, c'était peut-être ce dont ils avaient besoin après des événements d'une telle gravité, et cela n'affecta aucunement Heidel ou Serendia. Cependant, les terres humides augmentèrent dans les zones sud.
Le courroux de la Nature avait mis fin à la guerre, quelque chose que les hommes, eux, n'avaient jamais réussi à accomplir. La paix fut enfin de retour, donnant l'opportunité à ceux touchés par la guerre de recouvrir leurs forces et leurs esprits.
#2 Année 275 du calendrier élionien La guilde marchande d'Heidel se rendit vers Mediah. Sept années s'étaient écoulées depuis leur dernière expédition et la cité fut métamorphosée. Domongatt, qui fut au courant des différents changements qui s'y étaient produits, ordonna de trouver les raisons de ce rapide développement. À travers ses recherches il découvrit que les cristaux noirs étaient au centre de toutes ses questions et que ces dernières possédaient un extraordinaire pouvoir.
Domongatt, en apprenant par ses éclaireurs que les cailloux que gardaient les jeunes Nagas étaient en réalité des cristaux noirs, se précipita alors vers les marais. Il était persuadé que les cristaux noirs étaient la clé qui lui permettrait de se venger de Calpheon qui l'avait forcé à s'embarquer dans cette expédition maudite. Cependant, ce ne fut que le début des ennuis.
En effet, les dirigeants de Calpheon étaient eux aussi à la recherche des cristaux noirs. Ne pouvant pas en trouver sur ses propres terres, le roi Guy Seric qui, grâce à ses éclaireurs, découvrit que des cristaux noirs se trouvaient dans ces carrières, s'empressa alors de construire des extracteurs à Keplan puis à Serendia.
#3 Année 276 du calendrier élionien

Après la capitulation de Keplan sans le moindre conflit, l'armée de Calpheon avança avec assurance vers les plaines se trouvant près de l'avant-poste d'Heidel. Guy Seric posta des soldats au front et attendit le coucher du soleil, pour se diriger vers le château d'Heidel. C'est ainsi que Domongatt perdit son château, et pire encore, dut essuyer l'humiliation de se faire emprisonner. Il refusa cependant de capituler. Lorsque qu'Heidel décida d'envoyer un émissaire à Calpheon pour quêter de la santé du roi, ce dernier en profita pour ordonner à son armée de combattre sans se soucier qu'il soit vivant ou mort. Ainsi l'armée de Cliff établit une ligne d'attaque et de défense à Keplan et Armstrong mena ses soldats pour s'installer dans les plaines de Calpheon. Pour répondre à cette offensive, Guy Seric déploya sa cavalerie lourde sur le champ de bataille. Les victimes étaient déjà nombreuses et si cela continuait il était évident que cette guerre se terminerait en un terrible bain de sang. Calpheon savait que même s'il finissait victorieux, toutes ces batailles acharnées ne résulteraient qu'en un désastre aussi terrible que la peste noire.
Guy Seric changea donc de position, en se rendant compte que le plus important était d'acquérir des cristaux noirs. Une solution lui vint alors à l'esprit et il mit sur papier un traité officiel pour résoudre le conflit sans exiger d'abdication. Domongatt hésita d'abord mais sut qu'un refus mènerait à des conséquences irréversibles. Il accepta finalement la proposition tout en se convainquant qu'un jour, une occasion de reprendre ses droits se présenterait à lui. Domongatt fut libéré un an après la signature du traité, le temps de s'assurer que les conditions soient bien respectées. Les citoyens d'Heidel comprenaient pour la plupart les raisons derrière la décision de Domongatt. Cliff et Armstrong respectèrent également sa décision et déplacèrent leur camp vers le sud, en désignant les plaines de la tour guet comme zone neutre. Même si certains habitants le traitèrent de lâche cela importait peu pour Domongatt. En effet, la nouvelle usine d'extraction construite par Calpheon dans la région des marais de Serendia était pour lui le véritable sujet d'inquiétude. Ce fut durant cette époque que Crucio fut mystérieusement frappé par la maladie.
#4 Année 281 du calendrier élionien

La mort soudaine de Guy Seric bouleversa le continent Est. Il n'avait que 30 ans et était en pleine santé quand il succomba soudainement d'une maladie incurable. Mais nombreux étaient ceux qui croyaient à un empoisonnement. Malgré cette tragédie, ce fut aussi une opportunité inespérée pour certains. En effet, Crucio pensa que la chance lui souriait plus tôt que prévu car il espérait que cette tragédie allait causer des conflits d'intérêts internes dans Calpheon. Crucio arrangea une rencontre avec Cliff, le capitaine du camp ouest pour essayer de le convaincre d'annuler le traité. Cliff fut plus prudent et voulut éviter d'agir dans la précipitation. Le Grand Chambellan Jordine prit part aux conversations, ce dernier ayant été recommandé par Cliff pour se joindre aux côtés de Crucio qui avait été affaibli par la guerre. Jordine possédait une bonne capacité de jugement et avait déjà une longue expérience dans la gestion des affaires internes. Jordine dit que la mort de Guy Seric n'était pas due à une lutte de pouvoir au sein de la famille royale mais que cela se passait entre l'Église d'Elion et les marchands. Il pensait que, quels que soient les agissements d'Heidel, il était impossible pour Calpheon de former une union. Crucio était plutôt d'accord avec les propos de Jordine mais il suivit tout de même les conseils de Cliff et garda un œil attentif sur l'évolution de la situation. Cependant, les différentes tensions que connurent Calpheon prirent un tournant inattendu. Le Conseil de Calpheon fut établi en grandes pompes ce qui permit aux différentes autorités de solidifier leurs pouvoirs. Jordine fut nommé Grand Chambellan d'Heidel à l'âge précoce de vingt-cinq ans. Ce dernier avait perdu toute sa famille aux mains des soldats de Calpheon qui anéantirent villages et châteaux. Empli de rage et assoiffé de vengeance, il s'enrôla d'abord dans l'armée avant que son ingéniosité et sa perspicacité lui permettent de rapidement monter les marches du pouvoir. Après l'installation des extracteurs, Crucio pensa avoir manqué à ses devoirs, et décida de se rétrograder au statut de Seigneur, ce qui amena à un aménagement de fonctions pour certains. Cliff fut rétrogradé, passant du rang de général au rang de capitaine. Jordine assura Crucio que Calpheon perdrait son influence d'ici cinq ans et qu'il était temps d'agir. Laisser Calpheon être dominé par l'influence des marchands, c'était comme mettre les renards en charge du poulailler. Jordine affirma que l'Église d'Elion ferait tout pour regagner son influence face aux commerçants, et que cela finirait par épuiser le système financier de Calpheon. Jordine déclara qu'il était impératif pour Heidel d'utiliser cet intervalle de faiblesse pour gagner en puissance. Pour ce faire, il tenta de convaincre Crucio d'augmenter les impôts pour financer les préparatifs militaires . Cependant Crucio ne pensait qu'à une chose, la reconstruction du château d'Heidel.
#5 Année 283 du calendrier élionien Ce fut une année terrible pour la récolte. Mais les impôts n'en diminuaient pas pour autant et cela provoqua la colère des paysans qui décidèrent de prendre les armes et se révolter contre les injustices du royaume. Les barbares qui étaient auparavant calmes devinrent de plus en plus violents et endommagèrent les maigres récoltes qui restaient. Face à cette terrible crise, les paysans choisirent Al Rhundi comme représentant et lui demandèrent de se rendre au château pour exiger des réparations. Le seigneur, au lieu de l'accueillir et d'écouter les complaintes du représentant des paysans, décida de montrer l'exemple et le jeta au cachot. Après plusieurs jours en captivité où il fut torturé, Al Rhundi fut relâché par les autorités dans la zone neutre. Les paysans étaient furieux, mais savaient qu'ils étaient complètement impuissants face à des soldats déjà équipés pour partir en guerre. Même si des soulèvements furent tentés ici et là, ils furent vite dissipés par la milice. Certains des rebelles les plus actifs virent leur tête être mise à prix et durent commencer une vie de fugitif. Al Rhundi, le chef de la rébellion qui était au centre du combat, était bien évidemment considéré comme l'ennemi numéro un. Il s'échappa du centre-ville pour aller se cacher dans les ruines d'un château abandonné. Peu à peu, de nombreux autres rebelles décidèrent de le rejoindre et rapidement une communauté s'amassa autour du commandement d'Al Rhundi. Jordine qui observait de près le déroulement de la situation, décida d'utiliser ces événements à son avantage en augmentant les impôts sous prétexte du combat contre la rébellion. Mais cette révolte, si on peut l'appeler ainsi, ne fut pas le seul problème. Un soir, une lumière tomba du ciel durant la même année comme si elle était le présage de la sécheresse. Depuis, des êtres encore plus violents apparurent parmi les barbares et les monstres commencèrent à s'agiter. Certains auraient même vu des pierres bouger.
Tous ces phénomènes furent décrits comme l'incident de la "Tour de la volonté".
#6 Année 285 du calendrier élionien À ce que disent les rumeurs, le nombre d'étrangers a grandement augmenté dans Velia.

Histoire de Mediah

Histoire de Mediah
La chute de Mediah, la conquête des Barbares La guerre entre Calpheon et Valencia fit de nombreuses victimes. Le roi de Mediah qui se trouvait entre ces deux pays, Bareeds II, devint célèbre pour être le pire roi de l'histoire du royaume, il était considéré comme incompétent et apathique. #1 Année 235 du calendrier élionien

Malgré les différentes tentatives de persuasions de Calpheon, le roi de Mediah, Bareeds II, déclara que son royaume n'avait aucune intention de rejoindre leur coalition pour la guerre. Bareeds II octroya à Calpheon un droit de passage sur ses terres jusqu'à Valencia malgré son désaccord. En réalité, ce fut Neruda Shen, qui était à la fois alchimiste et chef de la guilde marchande de Mediah qui prit cette décision à la place du roi face à la nature réservée de ce dernier. Neruda Shen assembla un groupe de forgeron d'élite pour établir un pacte avec Calpheon. Ce pacte consistait en un échange de ressources : Mediah procurerait les ravitaillements nécessaires à l'alliance de Calpheon, et Calpheon fournirait à Mediah les cristaux noirs nécessaires aux forgerons pour produire ces mêmes armes et autres équipements pour aider Calpheon dans sa campagne de guerre. Calpheon signa le pacte sans connaître la véritable valeur des cristaux noirs. Les forgerons de la guilde marchande de Shen utilisaient la Grotte de lave d'Omar comme un fourneau naturel où l'incroyable chaleur des cratères de lave pouvait faire fondre le fer et les cristaux noirs, leur permettant de forger des armes non seulement plus rapidement, mais aussi bien plus puissantes que celles forgées par les meilleurs forgerons de Calpheon. Les ravitaillements fabriqués furent ensuite chargés afin de les envoyer à Calpheon, qui de son côté, leur envoyait des cristaux noirs. Malheureusement Calpheon qui portait toute son attention sur sa grande expédition, ne se doutait pas des relations politiques qu'entretenaient en secret Valencia et Mediah. En effet, Valencia avait plusieurs fois envoyé un groupe d'officiels de haut rang pour effectuer des négociations dans le dos de Calpheon. Il s'avérait que la guilde marchande de Mediah donnait une portion des profits générés par le pacte Calpheon-Mediah à Valencia. En retour, Valencia garantissait à Mediah une protection militaire et un accord commercial bilatéral. Au fil du temps, Calpheon découvrit les techniques avancées de transformation de matériaux et prit conscience de la véritable valeur des cristaux noirs. Mais il était déjà trop tard : jamais ils ne pourraient récupérer les cristaux noirs déjà donnés. Les dirigeants de Calpheon proposèrent alors à Mediah un prix de rachat, mais en vain. Un fait important à noter est que la cité d'Altinova qui était depuis longtemps connue pour ses convictions laïques, commençait à vénérer Aal, indiquant leur allégeance pour le royaume de Valencia.
#2 Année 266 du calendrier élionien Toutes les richesses et le pouvoir de Mediah furent vains face à la fureur de la nature qui ravagea ses terres. Les tempêtes et les sécheresses répétées créèrent un vent de panique chez les barbares qui étaient installés au delà des hautes terres et du désert. Il décidèrent donc de s'échapper en se déplaçant vers Mediah où les dégâts semblaient moins importants. Peu de temps après, la mine de fer et la grotte de lave d'Omar furent fermées à cause des attaques et pillages à répétition perpétrés par les barbares.
#3 Année 273 du calendrier élionien Grâce aux importants bénéfices accumulés via le commerce entre Calpheon et Valencia, la guilde marchande de Mediah commença à investir dans la construction. C'est ainsi que la ville d'Altinova fut fondée dans la région de Mediah, qui n'avait pas réellement de zone centrale auparavant. Au fur et à mesure que la grande muraille d'Altinova se construisait, des marchands et des habitants venus des quatre coins du monde arrivèrent dans la ville et saluèrent l'incroyable chantier. Mais curieusement, les barbares se faisaient discrets et le silence régnait dans la région de Mediah excepté Altinova.
En réalité, nul ne se doutait que les agissements qui se déroulaient dans le plus grand secret dans les environs de Mediah, allaient causer le retour du désordre et du crime dans la région.
#4 Année 268 du calendrier élionien

La série de désastres commença à Tarif, un petit village au sud de Mediah qui se situe près de la rivière Junaid. Les sorcières qui y vivaient ne portaient aucun intérêt aux affaires du monde. La grande sorcière Cartian était le leader d'un groupe d'adeptes venant de l'est et fonda le village Tarif il y a 300 ans. Ce village était pour Cartian le symbole d'un nouveau départ, une nouvelle vie libre de l'oppression et la tyrannie dont elles avaient été victimes auparavant. Cartian établit les Lois de Tarif et après sa mort, ces lois persistèrent sous le pouvoir du Livre de Cartian. Ce tome magique contenait toutes les règles à suivre par les adeptes à Tarif et renfermait également l'immense pouvoir de Cartian. Cependant ce pouvoir était incontrôlable et avait même des effets négatifs sur les sorcières qui s'en approchaient de trop près. Des rapports disent que les sorcières de Tarif étaient affaiblis et ceux qui tentaient d'analyser les connaissances du livre finissaient tous par faire l'expérience d'une instabilité dans leurs pouvoirs. Le pouvoir contenu dans ce livre était juste trop grand et trop complexe.
Personne ne possédait les capacités physiques et mentales suffisantes pour supporter les effets secondaires de cette magie incroyablement intense. C'est pour cela que le chef du village décida de sceller le Livre de Cartian, de l'enterrer et d'en écrire à la place une copie. Afin de le protéger de possibles attaques ennemies - même si le livre était insensible à la plupart des attaques élémentaires - seuls les plus grands leaders de Tarif avaient le droit de retirer le sceau du Livre de Cartian original, même si cela était vivement déconseillé.
#5 Année 273 du calendrier élionien Illezra fut nommée le nouveau chef de Tarif après Ahon Kirus. Peu après, elle transgressa les lois sacrées et retira le sceau protégeant le Livre de Cartian. Assoiffée de pouvoir, Illezra réussit à détruire le sceau et absorber le pouvoir magique légendaire du livre de Cartian. Ce pouvoir était si puissant que son absorption faillit lui coûter la vie. Elle s'échappa de Tarif puis alla à la rencontre des fidèles d'Elric qui vénéraient un ancien dieu déchu. Elle réussit à persuader les fidèles d'Elric d'exterminer tous les barbares qui représentaient une menace pour ses plans. Cela lui permit de construire une tour au nord de Mediah. Peu après la construction de cette grande tour, une explosion eut lieu et une brume noire épaisse submergea les terres de Mediah.
#6 Année 277 du calendrier élionien

Les flammes infernales dévoraient le château de Mediah et les terres furent englouties par les ténèbres pendant trois jours historiquement tragiques. L'obscurité qui recouvrait Mediah était si épaisse que ni le soleil ni lune n'étaient visibles. Ceux qui eurent un contact direct avec ce terrible phénomène furent gravement traumatisés. Altinova ne fut pas exempt de l'obscurité totale. Certains citoyens de la capitale devinrent de plus en plus violents et agressifs, d'autres succombèrent à la folie. On pouvait voir de nombreux habitants s'échapper de la ville en détresse. La seule chose visible à travers l'omniprésente obscurité était le château de Mediah en feu. Mais ce ne fut une surprise pour personne de voir en ces temps de crise l'écroulement du règne d'un monarque incompétent. Certains déploraient la chute du roi, cependant personne ne se réjouit de savoir que son plus jeune héritier était encore en vie. Illerza avait disparu sans laisser de trace et tout le monde commença à se demander si elle n'avait pas joué un rôle dans cette affaire. #7 Année 280 du calendrier élionien Il y avait des rapports comme quoi Illezra avait refait surface. Certains éclaireurs avaient entendu son nom murmuré par les barbares qui avaient élu la Mine de fer abandonnée comme nouveau foyer. Un barbare drapé de noir et parlant la langue des humains mena un petit groupe de ses congénères vers Altinova, leur promettant gloire et richesse. Séduit par ces promesses, les Sezecs qui vivaient auparavant dans les forêts du nord-ouest décidèrent de suivre les barbares vers Altinova.
#7 Année 281 du calendrier élionien Avec la soudaine arrivée de ces invités, ce ne fut qu'une question de temps avant que le chaos ne surgisse dans Altinova. Les guildes marchandes n'appréciaient pas la venue de ces intrus mais elles n'étaient pas non plus en position de pouvoir les chasser. Elles n'eurent d'autre choix que de cohabiter avec ces barbares, aussi déplaisant fut-il.

Histoire de Valencia

Histoire de Valencia
Valencia, la famille royale Nesser
Un jour, l'Éveillé apparut et entraîna avec lui un jeune homme vers l'Ancienne salle de pierre. Au moment où les portes scellées s'ouvrirent, tous s'agenouillèrent comme s'ils attendaient sa venue. Le jeune homme monta alors les marches et pénétra à l'intérieur de cette salle remplie de trésors. Il y saisit une couronne en or massif, comme si elle était faite pour lui et la déposa sur sa tête. C'est ainsi que commença le règne du premier roi de Valencia. 50 années passèrent depuis la fin du règne du quatrième roi de Valencia, Imur Nesser, qui avait semé le chaos dans le royaume. Aujourd'hui, les habitants de Valencia continuent à vivre en oubliant le sombre passé où Valencia avait été rongée par le fléau de la peste noire, mais également en s'efforçant de ne pas se rappeler du massacre des Aakmans, considéré comme la plus grande tragédie de l'histoire de Valencia. #1 Année 233 du calendrier élionien Le conflit entre les Aakmans et la famille royale de Nesser était inévitable. Les Aakmans étaient un peuple indigène existant depuis des siècles, bien avant la création même du royaume de Valencia. Ils se désignaient eux même comme les "Gardiens de l'ancienne civilisation" et ne voulaient être attachés à aucun groupe. Les anciennes reliques et chambres dans le désert étaient une source de tensions entre les Aakmans et la famille royale et pour le 4e roi Imur Nesser, son seul défi était de les rallier à sa cause.
#2 Année 234 du calendrier élionien

Le roi Imur Nesser fut réputé pour son impatience. Il essaya de trouver un terrain d'entente avec les Aakmans mais ces derniers refusèrent en bloc. Furieux, le roi, décida alors d'envoyer ses soldats vers le territoire Aakman et ce fut un massacre. Mais malgré tous ces cadavres couchés au sol, les Aakmans refusèrent de capituler et décidèrent de se cacher. Peu après leur disparition, un abominable fléau balaya tout le continent occidental. C'était la peste noire. Cette maladie commença à se propager entre les marchands de Valencia et ceux qui furent infectés, voyaient leur peau noircir et n'avaient aucune chance de survie. Le roi Imur Nesser fut témoin direct de ce fléau quand il vit la reine succomber à cette terrible maladie. Les citoyens commencèrent à penser que cette catastrophe était une punition divine contre le roi Imur, responsable du massacre des Aakmans. Les autres pays le qualifièrent de démon, et racontèrent que cette maladie provenait de l'utilisation des pierres noires par Valencia. Les prêtres élioniens de Calpheon incitèrent le roi à s'emparer du désert où des pierres noires y étaient enfouies, afin d'empêcher la propagation de ce fléau.
#3 Année 236 du calendrier élionien

L'expédition de Calpheon s'avançait vers le désert d'un pas assuré, mais les soldats armés de Valencia se tenaient déjà prêts. L'armée de Valencia dont la priorité était la protection du roi, était incomparable à celle de l'alliance qui venait juste d'être formée. La guerre fit rage pendant 30 ans, résultat de l'ambition démesurée de Guy Seric et prit fin de manière inattendue. Une grande tempête de sable se leva et avala tout sur son passage. Ce fut du jamais vu même à Valencia. En perdant un grand nombre de ses soldats, et prise au dépourvue, l'expédition de Calpheon ne put avancer davantage dans le désert, ce qui sonna le glas de cette guerre. Puis le désert se calma, en enterrant dans le sable les traces de sang et l'atrocité de la guerre. Pour rendre hommage aux soldats déchus, le roi Imur décerna au champ de bataille où se déroula cette guerre sanglante le nom de "Désert Rouge" et remercia le dieu Aal de lui avoir apporté la victoire. Ainsi, les paroles du roi devinrent les principes de Valencia : "Le vaste désert est la demeure d'Aal. Les oasis représentent la pureté d'Aal. Les pierres noires représentent la richesse d'Aal". La peste noire et l'interminable guerre causèrent de nombreux autres problèmes internes. Et la santé du roi Imur Nesser se détériorant de jour en jour, Torme Nesser devint alors le 5e roi de Valencia en héritant de la clé en or. Il fut le plus vieux roi de son histoire et était déjà père de trois fils et d'une fille lorsqu'il accéda au trône.
#4 Année 270 du calendrier élionien Le roi Torme Nesser était un homme très cultivé et ouvert d'esprit. L'astrologie, astronomie et la théologie se développèrent durant son règne et la richesse de Valencia fut au beau fixe grâce à l'extraction des cristaux noirs dans le grand désert. Au fil du temps, Valencia émergea en tant que grande puissance, une nation où il faisait bon vivre. Les habitants laissèrent le passé derrière eux et décidèrent de trouver le bonheur en suivant la volonté de leur dieu Aal.
#5 Année 282 du calendrier élionien

Le roi Torme Nesser succomba à la maladie et son premier fils, Sahazad Nesser, devint le 6e roi de Valencia. Pour respecter le testament de son père, le jeune roi nomma son petit frère Barhan Nesser comme chef des forces armées. Barhan était le deuxième fils du roi, né d'une femme venant d'un royaume lointain. Il nomma également son autre petit frère, le troisième prince de Valencia Manmehan Nesser responsable du pouvoir judiciaire et administratif, et confia à la benjamine, la princesse Saya, la gestion du livre sacré d'Aal. Les habitants de Valencia furent rassurés et satisfait de la stabilité apportée au royaume par leur nouveau roi. #6 Année 282 du calendrier élionien Cependant, la paix à Valencia ne fut que de très courte durée. Barhan Nesser apprit de sa mère que Sahazad ne possédait pas la clé en or. Cette clé était transmise de génération en génération depuis des siècles, et elle indiquait le lieu de naissance du premier roi de Valencia. On raconte que seul le roi doit être en possession de la clé en or, car elle représente une preuve incontestable de la légitimité du successeur au trône. Outre cela, d'autres événements et phénomènes étranges commencèrent à apparaître dans le désert. Les Aakmans seraient réapparus soudainement et le comportement des géants ancestraux devenait de plus en plus inquiétant. Nombreux furent les habitants qui pensèrent que ces événements étaient liés à la légitimité du roi et la clé en or. Cette clé en or qui était le signe de la fondation du royaume de Valencia devint au contraire une menace qui créa une faille dans le royaume.

Histoire de Kamasylvia

Histoire de Kamasylvia
Kamasylvia Aux temps primordiaux, avant l'invention de l'Histoire même, un Arbre sacré se dressait sur la plus haute cime de la forêt. La déesse Sylvia descendit du ciel accompagnée des esprits de la nature et nomma l'arbre "Kamasylve". Grâce à l'énergie du soleil et de la lune, elle donna naissance à Ganelle et Vedir, qui reçurent chacune la bénédiction de la verdure et des fées.
#1 Année 274 du calendrier élionien Le roi de Calpheon Guy Seric fut émerveillé à la vue de la splendide Kamasylvia et l'appela la "forteresse protégée par la Nature". Les arbres de Kamasylvia étaient beaucoup plus grands et larges que la plupart de ceux qu'on peut voir à Calpheon. On pouvait presque voir tous ces arbres bouger et respirer tels des êtres vivants et pensants. Kamasylvia était aussi connu pour ses archers d'élites. Après avoir observé leur entraînement spécial et démonstration au combat, Guy Seric fut convaincu que cette force d'élite représentait une opportunité inespérée de renforcer les lignes arrière de son armée. Il proposa à la reine une alliance militaire qui, hésitante au départ, finit par accepter face à l'obstination persistante de ce dernier. Kamasylvia envoya un groupe d'archers à la Muraille anti-trolls et la Forteresse des Saunils au sud. Nelydormin le Saint-Elfe mena un groupe de prêtresses vers le Poste de sentinelle de Longuefeuille. Calpheon pouvait être perçu au premier abord comme le principal bénéficiaire de l'alliance Kamasylvia-Calpheon. Cependant c'était sans compter sur le fait que Kamasylvia était au beau milieu d'une guerre civile sanglante sans précédent. Ceux qui travaillèrent à maintenir la paix entre Kamasylvia et Grána firent de leur mieux pour garder l'illusion de leur éden et dissimuler la terrible réalité aux étrangers.
#2 Année 276 du calendrier élionien

Brolina Ornette devint reine à un très jeune âge et apprit très vite à mettre ses émotions de côté pour régner avec impartialité. Elle était née avec l'incroyable force des Ganelles, mais elle était aussi sage et spirituellement proche de la Nature. Avec une telle force, aussi bien spirituelle que physique, personne dans Kamasylvia ne pouvait questionner la légitimité de sa place en tant que reine. Son règne ne fut cependant pas de tout repos à cause des vives tensions entre les différentes factions de Kamasylvia. Cela commença avec les Ahibs qui faisaient partie de la faction des Vedirs. Ces derniers commencèrent à se montrer de plus en plus hostiles envers les habitants de Kamasylvia ce qui attisa la colère de la reine Brolina Ornette et par conséquent des Ganelles. Il fut pourtant un temps où les ancêtres nommés Vedir et Ganelle marchaient côte à côte en paix et harmonie. En effet, les deux générations sont issues de la même "mère", la déesse Sylvia qui a donné naissance à leurs ancêtres respectifs durant la genèse de Kamasylvia. Par sa bénédiction, Ganelle avait reçu l'énergie du soleil, et Vedir l'énergie de la lune. Les deux jumelles grandirent sous la protection de Sylvia et furent pendant très longtemps inséparables. Après le départ de Sylvia, Vedir et Ganelle bâtirent les fondations de la civilisation de Kamasylvia, et leurs descendants formèrent les deux factions qu'on connait aujourd'hui : les Ganelles et les Vedirs. Les deux factions cohabitaient en parfaite harmonie jusqu'au moment où un terrible fléau frappa les terres de Kamasylvia. Aux environs de l'année 235 du calendrier éolinien, Kamasylvia subit une invasion d'esprits occulte. Les ténèbres prirent place dans les montagnes, les forêts et les prairies et, plus le temps passait, plus le nombre de victimes s'accumulait. Les descendants des puissantes Ganelle et Vedir, qui n'avaient jamais ressenti le besoin de se former au combat et s'en étaient toujours remises à la protection offerte par Kamasylve, l'arbre millénaire, se retrouvaient désormais sans défense face à cette crise sans précédent. Ce fut donc la première véritable épreuve de survie pour elles. Elles prièrent jours et nuits et implorèrent la déesse Sylvia de leur venir en aide, de leur offrir le don de force à travers Kamasylve, pour chasser les ténèbres de leurs terres et arrêter cette horrible souffrance, mais Sylvia resta silencieuse, et la puissance de Kamasylve inutilisable. Quand Tulid, le prophète Ronaros, déclara qu'il ne restait plus beaucoup de temps avant que la capitale soit engloutie par les ténèbres, les Vedirs décidèrent de prendre l'initiative. Il fallait qu'ils trouvent une force capable de repousser les esprits occultes hors des forêts. Hélas, personne ne réussit à trouver une force égalant celle de Kamasylve. Ce fut alors qu'un membre de la faction Vedir proposa de brûler l'arbre Kamasylve pour absorber ses pouvoirs scellés. Et ce fut fait. La force vitale qui émana des flammes dévorant l'arbre sacré déploya une force incroyablement dévastatrice. Cette nouvelle explosion de pouvoir fut salvatrice mais aussi tragique. L'arbre sacré avait perdu son essence vitale. Le cœur battant qui donnait vie à toutes choses vivantes dans Kamasylvia fut détruit et le désespoir des descendants de Ganelle et Vedir fut sans pareil. Un chant de deuil et d'espoir pour la renaissance de Kamasylve commença alors, et fit écho à travers toute la forêt pendant longtemps. Cette tragédie fut aussi à l'origine des querelles entre Vedirs et Ganelles. Ces derniers accusant les Vedirs d'être responsables de la destruction de l'arbre sacré.

Les Esprits occultes, qui menaçaient autrefois le territoire, avaient disparu, mais l'inquiétude des descendants de Sylvia était pourtant toujours présente car le pouvoir de la déesse les avait quittés. Pour se protéger des menaces en ces temps difficiles, ils décidèrent d'utiliser le pouvoir de Kamasylve pour forger de puissantes armes. Les Rôdeuses, qui étaient habiles à l'arc et à l'épée, fondèrent la Garde Acher qui prit la responsabilité de protéger les terres de Kamasylvia, empêchant quiconque de pénétrer sur ces terres sacrées. Depuis lors, le clivage entre les Ganelles et les Vedirs ne cessa de s'aggraver. Bien que les deux factions tirent leur pouvoir de la même source, chacune avait sa propre manière de l'utiliser. Les deux factions divergeaient sur tout : que ce soit les méthodes de combats, le code d'honneur, le mode de pensée... Au sein de ce conflit, une faction dénommée "Ahib" apparut de nulle part et se mit à contester le pouvoir de la Garde Acher. Les Ahibs sont un sous-groupe des Vedir qui se spécialisent dans l'utilisation de pouvoirs surnaturels. Les rumeurs disent qu'ils sont nés à l'époque où les Vedirs avaient brûlé l'arbre sacré Kamasylve pour absorber ses pouvoirs. Les Ahibs savaient que leur puissance était incontestable et agissaient en conséquence avec arrogance et mépris envers les autres factions. Ils allaient même jusqu'à renier l'Histoire millénaire de Kamasylvia ce qui les amena à être condamnés comme hérétiques et traîtres à la patrie. Les Vedirs, eux, étaient naturellement en pleine crise interne. Certains des Vedirs se déclarèrent neutres et ne prirent parti ni pour les Achers conservateurs, ni pour les Ahibs radicaux. Elles s'appelaient les Lames Sombres. Certes, leurs pouvoirs venaient des ténèbres, mais elles suivaient cependant les préceptes initiaux des Rôdeuses et étaient toujours fidèles aux valeurs de Kamasylvia. Finalement, trouver un terrain d'entente entre les Achers, les Rôdeuses, les Lames Sombres et les Ahibs s'était avéré être une tâche presque impossible.
Les Ahibs se montrèrent de plus en plus arrogantes à mesure que le temps passait. Il y avait des rumeurs comme quoi les Ahibs seraient impliquées dans des activités suspectes aux environs de la Forêt distordue et de la Montagne Kabua. La Garde Acher installa des avant-postes de manière à surveiller de près ce qu'il se passait et empêcher les Ahibs de pénétrer davantage dans leur territoire. Les Lames sombres ne voyaient également pas d'un bon œil les allés et venus des Ahibs. Le problème était qu'elles faisaient partie des Vedirs. Malgré tout, les Achers étaient prêtes à combattre et prenaient même la décision de se ranger du côté des Ganelles en réprimandant les Vedirs eb véhémence. Elles savaient pertinemment qu'elles avaient l'avantage en termes de force de combat ayant une capacité militaire deux fois plus grande que les Vedirs. Suite à cet événement, les Lames sombres décidèrent de quitter Kamasylvia. C'est ainsi qu'un soir, les Lames sombres disparurent de l'Histoire de Kamasylvia. Après leur départ, les Achers devinrent encore plus intrépides et prirent le dessus peu à peu sur les Ahibs, qui finalement, perdirent le combat. Elles furent chassées de force vers les terres du sud-est qui se trouvaient être le repaire des féroces Ours Saluns. Mais les Achers ne parvinrent pas à suivre le chemin emprunté par les Ahibs. On dit que les féroces Ours Saluns sont des créatures sauvages, cruels et indomptables, d'une taille colossale avec des yeux brillants dans la nuit. Trouver un terrain d'entente avec de si terrifiantes créatures ne dut pas être chose facile pour les Ahibs. Finalement, les Achers n'eurent donc d'autres choix que de battre en retraite en dehors de ces terres arides où seules les vignes épineuses s'y épanouissaient. De retour dans la forêt de Kamasylvia, les Achers concentrèrent leur attention sur la nature et l'environnement qui avaient été abîmés par les conflits incessants. Elles devaient également trouver un moyen permettant à Kamasylve de retrouver son essence vitale. De plus, une partie de la faction des Vedirs n'avait pas encore quitté Kamasylvia et certaines d'entre elles décidèrent même de fusionner leur pouvoir avec celui des Ganelles. Certaines décidèrent même de sceller leurs propres pouvoirs comme signe de reniement total de la faction des Vedirs. Les Achers autorisèrent ce groupe à rester sur leurs terres.
#3 Année 283 du calendrier élionien

La restauration de la Nature fut une des nouvelles les plus réjouissantes dans l'Histoire de Kamasylvia. Des prêtresses avaient été formées jours et nuits dès le plus jeune âge, à travers des entraînements spéciaux. Une fois la formation terminée et l'âge adulte atteint, les prêtresses de Kamasylve - dénommées les "Saintes" - partir au-delà des frontières de Kamasylvia. Elles parcoururent le monde pour capturer l'énergie des esprits se trouvant dans chaque territoire. Grâce à toutes ces énergies accumulées au fil des voyages, les prêtresses réussirent à restaurer, peu à peu, l'essence vitale de Kamasylve. #4 Année 284 du calendrier élionien 8 ans après que les Ahibs s'échappèrent des Terres arides, une forteresse Ahib fut construite à O'dyllita, dans la brume des ténèbres. Il y avait aussi des rumeurs comme quoi ils auraient travaillé main dans la main avec les Ours Saluns pour fabriquer une nouvelle arme. Les épines sèches bourgeonnaient, prêtes à faire couler le sang, et les terres stériles tremblaient sous les pas de l'armée des Ahibs qui brillaient de mille feux. Les Gardes de Lemoria, stationnés à l'est des Steppes de Kamasylvia étaient au courant des mouvements des Ahibs et se préparèrent au combat en renforçant leur position. Un jour, les Gardes de Lemoria, qui se tenaient au Tunnel de Duzak, durent affronter les Ahibs venant des Terres Arides. En dépit des renforts arrivés pour aider la faction sur place, le résultat de cette bataille fut abominable. La moitié des Gardes de Lemoria furent décimés. Les Ahibs battirent cependant en retraite après que les prêtresses de Kamasylvia eurent scellé le tunnel de Duzak pour le rendre infranchissable. Ces Ahibs étaient différents des autres. Plus puissants, plus rapides et plus intelligents... Comment avaient-ils pu se transformer en des êtres si terrifiants ? Le peuple de Kamasylvia tremblait sous cette nouvelle menace. Les Achers devinrent de plus en plus nerveux en voyant l'influence néfaste des Ahibs se propager peu à peu. La longue période de paix qui avait permis à l'arbre Kamasylve de se régénérer presque totalement... Tout cela était maintenant menacé par les Ahibs qui étaient revenus plus forts et assoiffés de vengeance.
#5 Année 286 du calendrier élionien La reine Brolina ouvra toutes les portes et routes venant à Kamasylvia. Elle envoya des messagers à Calpheon et Drieghan.

Histoire de Drieghan

Histoire de Drieghan
Drieghan - La terre des Dragons Le prix à payer pour avoir utilisé le sang du dragon est élevé. Les "Sherekhans", maudits pour avoir tué le dragon, sont condamnés à errer éternellement pour assouvir la soif de leur gorge asséchée. #1 Année 185 du calendrier élionien

Il y eu un temps où existait en ce monde un peuple qui, sans le savoir, s'était octroyé une partie des pouvoirs des dragons en se couvrant de leur sang. Leur peau se durcit, aussi dur que les écailles de dragon et leur corps commença a se transformer, à évoluer. Après un temps, les gens de cette tribu se dénommèrent les "Sherekhans" puis élurent pour domicile les terres de l'est de Drieghan. Un jour, une partie de la tribu se réunit pour nommer leur premier chef : Akum, un guerrier Sherekhan d'élite. Glorieux furent les premiers mois de cette nouvelle ère, hélas un fléau en fit sonner le glas avant même que la première année du règne d'Akum se termine. En effet partout où allaient les Sherekhans, une terrible sécheresse se répandait sur la terre. Sans eau pour boire et cultiver, les Sherekhans étaient voués au péril sur ces terres désolées. En contemplant ce spectacle tragique, un scribe s'écria de désespoir : "En nous baignant et absorbant le sang dragons, nous avons abattu sur nous-même une malédiction incurable. Nous qui avions soif de pouvoir et de gloire, ne rempliront qu'un chapitre insignifiant dans les annales de l'Histoire !". Le temps passa et un jour, le puissant Akum, dernier survivant des Sherekhans et tueur de dragons, su que son heure était arrivée. Il rassembla ses dernières forces et arracha l'une des dents d'un dragon et la planta au sol en murmurant : "que cette dent apporte à cette terre la bénédiction de la mousson". Ce fut à cet endroit précis que commença la nouvelle ère des descendants des Sherekhans, un nouveau peuple de nomades.
#2 Année 226 du calendrier élionien

Enfin, la pluie commença à tomber du ciel telle une offrande divine. Au fur et à mesure que la pluie tombait sur une terre assoiffée depuis plus de 40 ans, le paysage commença a se métamorphoser. La pluie fut si intense que des cascade et des lacs se formèrent dans les vallées de Drieghan. Et là où la pluie avait tombé, fut là où naquit la cité prophétisé par Akum, Duvencrune - qui signifie dans l'ancienne langue : "la cité où repose la dent du dragon". Les descendants des Sherekhans eux, exténués par la vie difficile de nomade, se réunirent tous sur ces terres bénies par la pluie et commencèrent un nouveau départ. Peu à peu, leur corps se rapetissa et devint plus fragile. La sécheresse n'était pas la seule malédiction des Sherekhans. Eux qui, il y a un temps, possédait un corps et une force colossale, n'existaient plus. Leurs descendants n'avait ni la taille, ni la force de se vanter avoir le même sang que les Sherekhans. Cependant, pouvoir s'installer sur une terre fertile où l'eau se trouvait en abondance était une bénédiction qui compensait largement la perte du physique légendaire des Sherekhans.
#3 Année 235 du calendrier élionien À cause du passé de leurs ancêtres maudits par les dragons, les descendants des Sherekhans ont dû errer sur les terres de Drieghan pendant très longtemps. Cependant l'un des avantages de la légende qui les précédait est que Drieghan avait obtenu comme surnom la "terre des dragons". Un surnom qui imposait le respect à toutes les nations voisines qui voyaient Drieghan comme une forteresse impénétrable. Beaucoup présumèrent également que la terrible sécheresse n'avait lassé qu'un désert où seule la mort et la désolation régnait. Cette perception de Drieghan persista même après l'arrivée fortuite d'une pluie abondante comme l'avait prophétisé Akum. L'existence même de Duvencrune comme capitale de Drieghan fut découverte par le monde bien après sa conception. Les terres de Drieghan étaient divisées en cinq régions différentes, et l'ensemble formait la silhouette d'un dragon. La Nécropole des Sherekhans, reposait au nord, au niveau de la tête du dragon. Cet endroit avait une signification beaucoup plus profonde qu'un simple tombeau pour les habitants de Drieghan. La volonté des Sherekhans, celle de garder toujours la fierté de son peuple et ses terres au-dessus de tout, se transmis de génération en génération. Trois fois par an, le peuple de Drieghan se réunit pour commémorer la courte mémoire des Sherekhans, cette tribu légendaire et glorieuse.
#4 Année 276 du calendrier élionien

Lors d'une nuit qui s'annonçait calme comme à l'ordinaire, un feu fut allumé au petit poste de surveillance proche de la frontière du territoire de Drieghan. C'était les Ahibs. Eux qui étaient les responsables de l'éclatement du conflit interne à Kamasylvia était maintenant en train d'essayer de s'échapper vers le territoire des Ours Salun en passant par la frontière de Drieghan. La bataille au poste de frontière entre les Ahibs et les Drieghanis fut rapidement interrompu par l'armée Kamasylvienne qui arriva en renfort. Cet événement inattendu fut à la fois un choc et un avertissement : une simple troupe de miliciens était loin d'être suffisant pour assurer la protection de Drieghan. En conséquence, le chef de Duvencrune dénommé Durgeff déclara qu'il fallait établir une armée digne de ce nom pour protéger les terres des descendants des Sherekhans. Une décision vivement rejetée par le Conseil de Duvencrune qui suggéra de simplement promouvoir les miliciens actifs au grade de Garde officile de Duvencrune, sans proposer d'autres plans. #5 Année 286 du calendrier élionien Lors de sa virée nocturne quotidienne, un chasseur aperçut un spectacle qui lui glaça le sang et lui coupa le souffle. Une bête colossale qui s'élançait dans les airs depuis le sommet d'une colline en déployant ses ailes gigantesques. Reprenant peu à peu ses esprit, le chasseur se mit à hurler enfin : "Un dragon ! C'est un dragon !". Peu après, des feu de détresse furent allumés aux postes du Corbeau nocturne et de la Brume matinale. Même si les habitants de Drieghan étaient les descendants des célèbres Sherekhans tueurs de dragons, il n'avait jamais fait l'expérience d'une telle menace et avait vécu une vie plutôt tranquille jusqu'à présent. Durgeff, la chef de Duvencrune, savait que son pays ne possédait pas la force militaire nécessaire pour protéger ses habitants contre la terrible menace d'un dragon. Après une série de réunion avec le Conseil, Durgeff décida de lancer un grand appel à l'aide d'abord aux chassuers, mercenaires, soldats à la retraite et quiconque voulait combattre pour la survie de Duvencrune. Puis comme cela ne s'avérait pas suffisant, elle décida également d'envoyer des lettres d'urgence aux contrées étrangères pour solliciter l'aide de leur armée, en dépit de l'opposition des villageois drieghanis. Les appels à l'aide était affichés un peu partout dans les pays voisins avec un message simple : "À tous ceux qui peuvent, et veulent combattre au nom de la liberté, nous vous accueillons à bras ouverts ici à Duvencrune".
III. Commencez votre aventure, réalisez vos rêves !

CARACTÉRISTIQUES DE BLACK DESERT

GRAPHISMES

GRAPHISMES

La version remastérisée garantit une qualité graphique optimale
Un MMORPG à monde ouvert en constante expansion, créé par le moteur de jeu exclusif de Pearl Abyss. Black Desert est un jeu aux décors splendides avec des environnements hyper réalistes et des détails sophistiqués. Immergez-vous dans un univers né d'une technologie graphique de pointe et préparez-vous pour des aventures inoubliables.

COMBAT

COMBAT

Une explosion d'action
Faites l'expérience de batailles hypers dynamiques aux graphismes plus vrais que nature. Profitez d'un gameplay palpitant et ultra réaliste grâce à des mécaniques de combats basées sur des enchaînements de compétences spectaculaires.

GÉOCONFLIT & GUERRE DE CONQUÊTE

GÉOCONFLIT & GUERRE DE CONQUÊTE

Contenu JcJ à grande échelle
Black Desert vous propose des contenus JcJ auxquels vous pouvez participer avec les membres de votre guilde tels que la guerre de conquête et le géoconflit. Remportez la victoire en unissant vos forces !

MONDE OUVERT

MONDE OUVERT

Des contenus de jeu hors-combat variés
Vous n'êtes pas du genre bagarreur ? De nombreuses autres activités n'attendent que vous ! Culture, commerce, dressage de cheval, pêche, navigation, transformation, cuisine... Amusez-vous à découvrir toutes ces professions !

CONNAISSANCE

CONNAISSANCE

Contenu de jeu basé sur la connaissance
La connaissance, c'est le pouvoir ! Plus vous en apprendrez, mieux ce sera. L'acquisition de connaissances par le biais de combats, d'explorations et de conversations avec les PNJ vous confèrera de nombreux avantages sur le champ de bataille.

PERSONNALISATION

PERSONNALISATION

Découvrez votre véritable nature
La personnalisation vous permet de créer votre propre look. Créez un personnage unique en vous amusant à ajuster de nombreux paramètres d'apparence comme la taille, la forme du visage, la couleur des yeux, les cheveux, la couleur de la peau et bien plus encore !

Avec votre consentement, nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et la publicité.
Supplément d'information

Offre à durée limitée - Pack Cadeau GRATUIT

Offre à durée limitée Édition
Hiver éternel
Achetez l'Édition Hiver éternel